Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Quelle soit une année de paix pour vous, pour votre famille et toutes celles et ceux qui vous entourent.

Mes chers frères, pour que cette année soit une année de paix, faisons-en d’abord une année de pardon. En effet, pour que la paix s’établisse, il est impératif de pardonner. Et pour pardonner, il faut avant tout apprendre à pardonner.

Bien chers frères, le pardon ne s’invente pas : il est préparé en même temps qu’il est spontané.

Reprenons, Luc 7, 36-50 et plus précisément la parole final de Christ : « va tes péchés te sont pardonnés« . Cette rencontre avec Marie Madeleine était soudaine, non préparée. Peut-être préparée pour Marie Madeleine, mais pas pour le Christ, même si on sait qu’il maîtrise l’avenir. Mais ce passage se devait paraître soudain pour nous.

Dans Actes 9:4, Christ demande à Paul : « Saul, pourquoi me persécutes-tu ?« . Cette question posée à Paul invite au pardon; Paul cheminera dans les ténèbres jusqu’à ce qu’il ai complètement accompli ce qu’Ananias allait lui demander de faire après être entré dans la ville. Saul était un persécuteur des Chrétiens, il reconnaît lui même par la suite n’avoir pas été étranger à la mort du premier Martyr, Saint Etienne. Lorsque le Christ l’a interpellé, il était d’ailleurs porteur d’un écrit des principaux sacrificateurs lui permettant de persécuter les Chrétiens.

Mais Dieu choisit toujours parmi nous (nous en reparlerons plus tard avec des exemples) des apôtres, des témoins de son amour, de sa miséricorde, des témoins du royaume des cieux. Il a donc trouvé en Saul de Tarse (Paul de Tarse), un témoin fidèle de sa parole. Et quel témoin ! Paul est un Apôtre parmi les apôtres, sans pour autant avoir connu le Christ comme les apôtres l’ont connu. Mais Paul est aussi en quelques sortes une bouée pour les apôtres qui demeurent en quelle que sorte perdus après la mort et la résurrection du Christ. Ils ont d’ailleurs craint Paul lorsque celui-ci s’était présenté à eux, et on peut le comprendre.

C’est pourquoi, Dieu a choisi Paul comme apôtre. Et pour se faire, il l’a pardonné de ses persécutions. Ce pardon est implicite car il n’a pas pardonné verbalement comme il l’a fait avec Marie Madeleine, c’est plus profond que cela : C’est en fait par les mains qu’Ananias va lui imposer que Paul sera pardonné. Et ce pardon se révélera dans le Baptême. Le Baptême n’est autre que l’entrée dans la famille de Dieu, comme étant enfant de Dieu. Et pourtant, Ananias eut des craintes, craintes qui furent très vite apaisées par Dieu, lorsque le Christ lui annonça : « Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’Israël; et je lui montrerai tout ce qu’il doit souffrir pour mon nom.« 

Et ces pardons ne sont que des exemples parmi tant d’autres…

Ainsi, nous devons pardonner. La plus belle forme de pardon que Christ nous montre se lit dans Matthieu 5:44 : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent… » Cet acte envers nos ennemis n’est-il pas une anticipation du pardon ? Le Christ nous demande de pardonner bien avant que nos ennemis nous demandent pardon. Revenons à Luc 7 pour le comprendre : « celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » Si vous pardonnez à votre ennemis – et s’il est nommé votre « ennemi » c’est qu’il a réellement fait ce qu’il faut pour en arriver à ce stade – alors vous aurez pardonné beaucoup, vous aurez donné beaucoup d’amour.

C’est ce que le Christ nous demande. Alors sachons appliquer au quotidien, même si cela n’est pas aisé, sachons appliquer cette recommandation du Christ, lui qui a même pardonné ses propres bourreaux juste avant de rejoindre le père, dans Luc 23:34 : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font« .

Sachons devenir de véritables disciples du Christ, et pardonnons. Pardonnons afin de sanctifier la paix entre nous. Reconnaissons que nous sommes tous pêcheurs et que, nous aussi nous demandons le pardon de notre Seigneur Jésus Christ.

 

Que la paix de notre Seigneur Jésus Christ vous accompagne ainsi que ceux qui vous entourent.