Aujourd’hui, le 1er Janvier, c’est le nouvel an, mais aussi et surtout la solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu (in octava nativitatis domini).

Douce Maman, nous te prions, que cette nouvelle année nous approche toujours plus de ton enfant, de Jésus Christ; toujours plus proche de lui, en marchant là où il a marché, en portant sa croix.

Depuis notre Baptême, nous avons promis fidélité à notre Dieu en devenant ses enfants. Ne lui faisons pas défaut :

Etre Chrétien, comme nous l’avons déjà vu, c’est être enfant de Dieu pour faire sa volonté et suivre son fils bien aimé. Etre Chrétien, ce n’est pas une marque, pas une étiquette, pas un label ! C’est un engagement ! Un engagement pour la vie. Rien n’enlève le Baptême : une fois baptisé, nous pouvons revenir à Dieu à quelconque moment de notre vie, et cela malgré nos erreurs. Il suffit pour cela de lui demander pardon, pardon qu’il nous accordera.

« N’ayez pas peur ! », selon la phrase de Jean-Paul II. Tournez-vous vers Dieu dans vos moments de faiblesse, de tristesse, de solitude, de doute, mais aussi dans vos moments de joie. Remerciez Dieu des épreuves que vous avez à subir, car sans ces épreuves, notre vie serait terne et sans enseignement.

Car l’épreuve, c’est ce qui vérifie votre foi (Pierre 1). On vérifie bien l’or par le feu, pourtant voué à disparaître…

Pensez-vous que votre vie doit être sans écueil ? La catéchèse de Benoît XVI du 31 Août 2005 nous éclaire sur ce point : https://fr.zenit.org/articles/psaume-126-dieu-recompense-au-contraire-jusqu-au-sommeil-de-ses-amis/

Nous sommes les bâtisseurs de notre monde, de notre société. Sachons accueillir comme il se doit tout les bâtisseurs, pauvres, riches, exclus, malades, étrangers, jeunes et vieux etc.

L’exclusion c’est le début de la haine de l’autre. Or, le tout premier commandement de notre Seigneur Jésus Christ est : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ». Le Christ nous a montré son amour en nous pardonnant de nos pêchés par son sang. Si  nous sommes alors convaincus de cet amour, nous ne pouvons oublier ses paroles ou les mettre de coté.

En cette nouvelle année, montrons-nous digne de son amour.

Que cette nouvelle année soit pour vous une année de paix et de joie, tournée vers le Seigneur notre Dieu, en suivant son fils bien aimé dans ses enseignements et dans son amour. Demandons à notre Maman Chérie de nous rapprocher de son fils afin de mieux le servir et mieux le connaître.