Quelle joie mes chers frères, le Christ est ressuscité !

Le vendredi saint, nous étions en grande tristesse, triste de voir le Christ en croix, nous qui l’avons crucifié par nos péchés quotidien. Cette croix est là pour nous le rappeler : le Christ meurt à chacun de nos péchés. Lorsque nous nous en prenons à notre frère, c’est au Christ que nous nous en prenons car, « ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites ». Cela signifie que ce que nous faisons de bien parvient au Christ, tout comme ce que nous faisons de mal, ne l’oublions pas. Dieu voit tout et ne pensez pas qu’il ne voit que le positif, le bien. Il voit aussi bien le bien que le mal que nous faisons. Nous avons toute latitude pour reconnaître nos péchés, et la première des reconnaissances du péché, c’est de demander pardon à notre frère. Rien n’est impardonnable, ne nous laissons pas enfermer dans le mal. Ne nous laissons pas emporter par nos passions, car le malin les connaît toutes et il sait sur quel chemin nous amener afin de nous faire sortir de nos gonds. Se laisser emporter par la passion est une erreur qui conduit au péché.

Ce que le Christ nous recommande, c’est d’être amical, fraternel : « aimez-vous les uns les autres comme moi je vous ai aimé ».

Le Christ, conçu sans péché, aurait pu rejeter chacun des pécheurs qui se présentait à lui; il aurait pu leur reprocher leur état de pécheur, leurs erreurs etc. Mais il ne l’a pas fait, et à aucun moment envers tout ceux qui ont cru en lui.

Sachons s’inspirer de ses actes et plus particulièrement du pardon. Rien ne peut, rien ne doit engendrer la violence, la haine, le mépris.

La mort du Christ sur la croix et son pardon accordé au monde qui se repentit est le signe d’un pardon que l’on peut accorder sans restriction aucune. Il n’y a désormais aucun obstacle au pardon, sauf peut-être l’orgueil. Notez qu’en hébreux « shatan » signifie obstacle: il aime à nous opposer des obstacles et nous les faire prendre pour insurmontables. Ne nous laissons pas dominer par ses mensonges; « je suis la vérité, la vie… » nous a dit le Christ, la vérité c’est lui et rien d’autre.

Que la paix de notre Seigneur Jésus Christ vous accompagne